la souffrance au travail

ce que l’humain est capable d’endurer au travail, sans se plaindre plus que ça… ce documentaire date un peu mais il est encore malheureusement toujours d’actualité.

à voir et à revoir, et surtout à montrer au plus grand nombre. j’avoue ne plus avoir de mots… alors quand on me parle de compétitivité, j’ai un peu de mal…


Ils ne mourraient pas… 1. par apoca03


Ils ne mourraient pas… 2 par apoca03


Ils ne mourraient pas… 3 par apoca03


Ils ne mourraient pas… 4 par apoca03


Ils ne mourraient pas… 5 par apoca03

3 réflexions sur “la souffrance au travail

    1. Je dirais qu’il y a plein de choses :
      – besoin de payer les factures et peur de ne pas trouver un nouvel emploi.
      – manque de confiance en soi et envie de bien faire : si on me dit que je peux le faire c’est que je dois le faire. Si je n’y arrive pas c’est que ne suis pas normale.
      – hiérarchie qui joue sur cette faiblesse et rajoute de la culpabilité en disant : si tu n’y arrives pas c’est simplement que tu ne le veux pas, ou tout le monde y arrive sauf toi…
      – puis le manque de recul arrive : on ne se rend pas compte que ce qui est demandé est absurde ou dépasse toutes les limites.
      – manque de camaraderie. Avant tes gentils collègues te disaient c’est incroyable comment il t’as parlé, ce qui permettait un retour à la réalité. Maintenant tout le monde se taie pour ne pas perdre son job. Ce qui renforce le sentiment de solitude et de culpabilité, et te pousse à bosser encore plus.
      – pour peu que ton collègue t’enfonce encore plus pour se faire bien voir…
      – tout le monde est isolé , personne ne sait ce que l’autre fait. Donc par extension, il ne fait rien…
      – manque de confiance et donc difficulté à expliquer clairement et fermement ce qui ne fonctionne pas. Et face à soi des personnes qui ne veulent surtout pas écouter car ça ne les arrange pas…

      Et hop on obtient une belle dépression, un beau burn out, ou un suicide…