ces mots qui ouvrent des horizons

On pense souvent aux maux, mais peu aux mots. Du moins pas assez. Ils ouvrent pourtant de nombreux horizons à celui qui veut bien les écouter. Alors voici en vrac mon petit florilège :

De ceux que je médite régulièrement :

  • action ou réaction
  • avoir le temps ou prendre le temps
  • bienveillance
  • du bien ou du lien
  • écouter pour entendre
  • être ou paraître
  • il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre
  • killing for peace is like fucking for virginity
  • le résistant de l’un est le terroriste de l’autre
  • pour l’enfant rien n’est anormal puisque tout est nouveau
  • vie ta vie. rêve pas ta vie
  • la vie n’a pas besoin d’être parfaite, elle a juste besoin d’être vécue
  • on nous fait croire que l’argent de la finance ruisselle, en réalité elle le siphonnent
  • Monsieur X fait vivre 10 000 personnes avec ses entreprises, non, non 10 000 personnes font vivre Monsieur X avec leur travail
  • Sitation de Martin Niemöller :

    Quand ils sont venus chercher les communistes,
    Je n’ai rien dit,
    Je n’étais pas communiste.

    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
    Je n’ai rien dit,
    Je n’étais pas syndicaliste.

    Quand ils sont venus chercher les juifs,
    Je n’ai pas protesté,
    Je n’étais pas juif.

    Quand ils sont venus chercher les catholiques,
    Je n’ai pas protesté,
    Je n’étais pas catholique.

    Puis ils sont venus me chercher,
    Et il ne restait personne pour protester

     

Ceux que je déteste :

  • politique hors sol. Je déteste le concept, mais j’adore ces mots qui disent bien ce qui est.
  • promesse déceptive. Dans la bouche de 2 hommes d’affaires en train de préparer une présentation professionnelle dans le train. Joli mot pour dire tout simplement qu’ils vont survendre leur produit à coups d’arguments à la limite du bidon, et que le client risque d’être déçu une fois qu’il aura vraiment le produit en main…
  • en films :

    L’important c’est d’aimer de Andrzej Zulawski avec Romy Schneider – 1976


    L’important c’est d’aimer – Romy Schneider (#2) par birdy66

    et ces jeux de mots qui me font rire…

    gays-and-lesbians-getting-married-haven-t-they-suffered-enough-new-yorker-cartoon

    what is your opinion on some sexe mariage